Sélectionner une page

Ráfales

LA MAIRIE

Du XVIème siècle, elle est de style Renaissance. Sa localisation se remarque car elle est adossée à l’ancienne muraille, sur l’un des anciens portails d’entrée. Dans le mur extérieur on trouve l’arc d’entrée du portail de la commune. Dans la partie extra-muros se démarque le perron de pierre qui donne accès au premier étage, la « lonja » (équivalent des halles en France), où se faisait le marché et l’accès à l’ancienne prison.

Téléchargez PDF

 

EGLISE PAROISSIALE DE « NUESTRA SEÑORA DE LA ASUNCIÓN »

Église de style gothique-levantin, construite au XIVème siècle sur les bases d’une église romane du XIIème siècle. L’œuvre, après un arrêt dut à la peste de 1348, est un résultat de plusieurs étapes de construction. Construction robuste et austère dont se détache la tour sur le côté de l’épitre, côté où, à l’extérieur se trouvait le vieux cimetière.

Téléchargez PDF

 

CHÂTEAU DE L’ORDRE DE CALATRAVA

Ráfales était un village d’origine arabe (son nom signifie ferme) qui dépendait de Monroyo, sous la domination de l’Ordre de Calatrava, jusqu’à ce qu’en 1337 il obtienne le titre de ville. C’est au cours de cette période que l’Ordre a construit ce château, duquel il reste à peine des vestiges dont les plus importants sont les restes de l’arc d´accès avec la croix de Calatrava.

Téléchargez PDF

 

LA TORRETA

Construction défensive du XIVème ou XVème siècle qui formait partie de la muraille médiévale de la commune, qui fermait la ville et protégeait une des entrée à la commune. Elle est de plan carré et possède une unique fenêtre en sa partie supérieure. Après avoir perdu sa fonction défensive, elle est devenue une partie de la Maison de l’Hereu, une famille de propriétaire terrien.

Téléchargez PDF

 

« PLAZA MAYOR »

C’est un espace singulier en forme de L où se trouvent les édifices les plus monumentaux de la commune comme l’église, l’hôtel de ville ou la fontaine de la place. Dans sa partie la plus allongée, elle dispose de portiques de chaque côté. Suivant une tradition qui remonte à une concession du roi Pedro IV en 1382, au mois de novembre se déroule ici une feria.

Téléchargez PDF

 

PORTE DE « BOIRA » OU DE LA « MONEJA »

C’est une des portes de la muraille, de laquelle se conserve une grande partie du mur en pierre de construction traditionnelle et l’arc d’entrée de plein cintre. Une maison a été construite au-dessus, on y accède par le côté. C’est un exemple de l’architecture populaire traditionnelle avec des éléments comme la rampe de bois travaillé ou le mur ravalé de chaux teintée d’indigo.

Téléchargez PDF

 

PORTE DE « SAN ROQUE » ET PORTE DE LA « VILLA »

Espace de grande beauté et de complexité où confluent la porte de « San Roque » et celle de la « Villa » avec la « lonja » (équivalent des halles en France) de la mairie entre les deux, fruit des différentes étapes de construction de la commune. La porte de San Roque, du XIVème siècle, est la plus ancienne. Sur l’un de ses côtés a été construit un autel de style baroque. Au XVIème siècle, à la construction de la mairie adossée à muraille s’est ouvert une nouvelle porte, celle de la Villa » où l’on peut voir incrusté dans ses murs des fossiles d’ammonites.

Téléchargez PDF

 

LA « FONT VELLA »

Grâce à ses caractéristiques géologiques, le territoire de Ráfales est riche en fontaines et sources. La « Font Vella » est une des plus anciennes et populaires grâce à sa composition chimique et minérale faible en oxyde de calcium. Son débit est abondant et jamais ne s´est asséché. Selon ce que conte la mémoire populaire, au XIXème siècle, durant une sécheresse, la fontaine a fourni deux villages : pendant la journée, celui de Ráfales et durant la nuit celui de Fórnoles.

Share This