Sélectionner une page

Arens de Lledó

Altitude : 381 m

Superficie : 34,32 km²

Population : 240

 

Fêtes : fêtes patronales du 12 au 17 août. « Santa Águeda », le 5 février. « San Hipólito », le premier samedi de mai. San Juan, le samedi le plus proche du 24 juin

A l’entrée de la commune se trouve une  ancienne porte. Les lieux d’intérêt sont la « plaza Mayor », la mairie, l’église gothique de la « Asunción de Nuestra Señora » et l’ancien couvent de « San Francisco », dans la « calle Alta ». D’autre part, à Arens se trouve la maison de la « Tía Soledad », l’un des rares édifices modernes du territoire. Il se situe au numéro 4 de la « calle Medio », c’est une construction sur cinq étages avec un dernier étage qui s’ouvre une galerie de cinq arcs brisés.

LA MAIRIE

Du XVIIème siècle, bien que de petite dimension, cet édifice s’ancre dans le mouvement architectural ayant court sur le territoire au XVIIème siècle. Il se caractérise par la construction de monumentaux hôtels de ville de style Renaissance, symbole du pouvoir municipal face au seigneurial, représenté dans ce cas par l’évêque de Saragosse.

 

CASA L’ESCOLÀ OU DE LA « TÍA SOLEDAD »

Au début du XXème siècle se sont construits à Arens plusieurs maisons de style moderne qui se caractérisent par la présence de quatre étages ou plus, une galerie d´arcs au dernier étage, des balcons en fer forgé et une décoration à base d´éléments végétaux. De ce courant, se démarque la « Casa l´Escolà », la plus haute de la commune avec cinq niveaux.

EGLISE PAROISSIALE DE LA «ASUNCIÓN DE NUESTRA SEÑORA»

Dans la partie élevée de la commune s’est construit au XIVème siècle l’église de style gothique. Elle possède seulement une nef, au XVIIème siècle elle s’ouvre sur deux chapelles latérales. A l’extérieur se démarque la fenêtre décorée de tracerie gothique.

 

ANCIENT MONASTÉRE

Au XVIème siècle, s’est construit ici un monastère franciscain dans le style Renaissance qui, avec les désamortissements (mises aux enchères publiques de biens ou de terres non productifs) du XVIIIème siècle, est devenu une propriété privée, transformée en trois logements particuliers. Sur la porte de la façade nord, devant l’église, on observe un blason avec des symboles franciscains.

 

PORTE DE BAIX

Cette porte marque l’une des entrées de la commune. Le centre, d’origine musulman, a été agrandi au fur et à mesure qu’augmentait la population formant un entrelacs de terrasses urbaines. Cette construction, constituée d’un arc de plein cintre couronné par une petite niche, fait partie du dernier agrandissement du XVIIIème siècle.

 

LO RAIG

Lo Raig, un jet d’eau, est le nom par lequel est connu cette partie du canal d’irrigation d’Arens, qui prend l’eau de la rivière Algars et arrose les cultures de la commune. C’est une œuvre de pierres sèches dont l’origine pourrait être musulmane.

Share This